www.parlonsdesviolences.fr Des mots contre les violences conjugales

Quitter le site rapidement Comment effacer les traces de ma visite

Refugiado : le départ d’une femme

Refugiado est un film réalisé par Diego Lerman, avec Julieta Diaz, Sebastián Molinaro, Marta Lubos, Valentina Garcia Guerrero.Il a été projeté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, en 2014, et est sorti en mai 2015.

Synopsis de Refugiado

Après avoir été frappée une énième fois par Fabian, son compagnon, Laura s’enfuit avec son fils Matias. Enceinte, elle tente de trouver refuge auprès d’amis mais Fabian retrouve toujours leurs traces. Celui-ci appelle son fils et tente de le convaincre de revenir à la maison. Laura, qui a porté plainte, est bien décidée à échapper à cet enfer et erre dans la ville en quête d’un toit pour elle et son fils… D’un Refugiado…

Entretien avec Diego Lerman (extrait du dossier de presse)

La violence conjugale à travers le regard d’un enfant

En 2010, un fait divers m’a profondément bouleversé. Nous préparions la sortie de mon long-métrage L’Œil invisible et juste en bas des bureaux de production, un homme a tiré de sang froid sur son ex-femme, comme ça, sous les yeux de leurs enfants, qu’elle accompagnait à l’école. Par miracle, elle s’en est sortie.
L’homme, lui, a été arrêté et condamné à 21 ans de prison. Cette histoire m’a terriblement marqué et j’ai commencé à enquêter sur le sujet… La veille du drame, cette femme avait demandé de l’aide et les services refugiado_ph [320x200]sociaux l’avaient incitée à aller dans un refuge. Elle n’avait pas souhaité s’y rendre. J’avoue que j’ignorais l’existence de tels lieux. J’ai commencé à rencontrer des femmes, à écouter leurs témoignages et à visiter d’autres refuges. Et un film s’est construit.
La même année je devenais père et raconter cette histoire au travers du regard d’un enfant, un regard pur, encore préservé du monde des adultes, s’est imposé.
Pendant le tournage, un autre élément plus intime m’est apparu, ce sujet me renvoyait à ma propre histoire. J’ai été moi-même un « petit fugitif ». Une période de mon enfance dont je n’ai que de vagues souvenirs. Du jour au lendemain, avec mes parents, nous avons dû fuir la dictature militaire, en abandonnant tout. Nous nous sommes cachés dans plusieurs endroits dont El Tigre, le lieu où vont Laura et Matías dans le film. C’est troublant, mais pendant le tournage, je me suis souvenu que je partageais le même sentiment que le personnage de Matías : devoir fuir et se cacher sans vraiment saisir la réalité du danger.

L’Argentine et la violence conjugale

La violence conjugale est structurellement ancrée au sein de la  société  argentine,  elle  touche  toutes  les  classes  sociales. Très  timidement,  l’État  commence  à  s’investir  et  les  choses changent peu à peu. Pas uniquement pour récupérer les corps des  victimes  mais  également  pour  éveiller  les  consciences, faire de la prévention et  sanctionner. Mais face à l’ampleur du problème ces mesures semblent infimes.

L’écriture, les recherches, les témoignages

Les recherches, l’écriture et le développement de Refugiado se sont échelonnés sur trois ans.
J’ai rencontré des femmes menacées, harcelées, battues par leur mari. Les entretiens sur ce qu’elles avaient vécu étaient longs  et  détaillés.  C’est  à   partir  de  cette  matière  que  nous avons  construit,  écrit  puis  réécrit  le  scénario  de Refugiado avec  Maria Meira. Je suis allé dans plusieurs refuges à Buenos Aires et aux alentours. J’ai évidement étayé mes recherches en échangeant avec des spécialistes sur le sujet. J’avais envie, avant tout, de raconter un voyage, une fuite, mais le point de vue de cette histoire devait être capté à travers le regard d’un enfant.