www.parlonsdesviolences.fr Des mots contre les violences conjugales

Quitter le site rapidement Comment effacer les traces de ma visite

Les actualités

20 janvier 2017

L’exposition  » EN PRISE  » visitée par le Ministre de la Justice

image garde des sceauxJeudi 17 novembre 2016, à l’occasion d’une visite au Tribunal de Grande Instance d’Angers, le garde des Sceaux Jean-Jacques URVOAS n’a pas manqué de découvrir l’exposition EN PRISES. Le parcours photographique et sonore réalisé en 2014 par Cécile LIEGE et BenBen à la demande du groupe de travail « Lutte contre les violences intrafamiliales et conjugales » de  la Communauté d’Agglomération du Choletais a semble t-il touché le Ministre, qui a laissé ses impressions sur le livre d’or avant de repartir :

« La découverte fut trop rapide et la frustration est forte. Il faudrait du temps ! Mais cette initiative est passionnante et utile à tous.
Merci pour cette audace.
Merci pour votre combat.
Que cette exposition puisse contribuer à libérer les victimes ! »

Un grand merci à l’équipe d’infirmièr-e-s de l’Unité Médico Légale du Centre Hospitalier Universitaire d’Angers, sans lesquel-le-s l’exposition n’aurait pu être exposée au Palais de Justice.

Pour rappel, l’exposition EN PRISES peut être empruntée gratuitement par toute structure le souhaitant.

=> Emprunter l’exposition

25 octobre 2016

Des rendez-vous autour du 25 novembre…

novembreViolence physique, psychologique, verbale, sexuelle… Tous les ans, les violences faites aux femmes font environ 3 millions de victimes et touchent tous les milieux. En 2015, 122 femmes sont décédées sous les coups de leur conjoint. Soit une femme tous les trois jours. Le 25 novembre est l’occasion de rappeler ces chiffres alarmants, auxquels on peut ajouter celles qui n’osent pas parler (chiffre noir), celles qui n’ont pas pu prouver, ou les victimes collatérales que sont les enfants témoins. Au delà des chiffres, ce sont des situations inacceptables, des atteintes à la dignité et à l’égalité entre les hommes et les femmes.

Devant ce constat, la Communauté d’Agglomération du Choletais a mis en place, il y a maintenant presque 10 ans, un groupe de travail « Violences intra-familiales et conjugales » réunissant les forces de l’ordre, les associations de victimes (SOS Femmes, l’Association d’Aide aux Victimes d’Abus Sexuels, le Centre Information Féminin et Familial), les professionnels sociaux, le centre hospitalier, l’accueil d’urgence… Les professionnels sont ainsi en mesure de mieux se connaître et de mieux travailler ensemble au bénéfice des victimes de violence. Des actions de formations et de sensibilisation sont régulièrement mises en place pour échanger et avancer sur des réflexions communes...

Sensibiliser et informer le grand public

Chaque année, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences conjugales du 25 novembre, le groupe de travail propose des animations aux choletais : soirée ciné-débat, exposition de silhouettes de femmes, exposition participative, café-lecture … afin de sensibiliser le plus grand nombre. Aussi en 2016, le groupe vous invite à :

  • Une projection débat du webdocumentaire EN PRISES sera organisée mardi 22 novembre 2016 à 20h30 – salle Paul Valéry – Celle-ci sera animée par les Echo-Passeurs
  • Les Portes ouvertes du CHRS Pelletier le 24 novembre 2016 (horaires à préciser)

Pour aller plus loin

L’exposition EN PRISES sera présentée sous la forme bornes d’écoute et photos :

  • Au Palais de Justice d’Angers, salle des pas perdus, du 8 au 18 novembre 2016
  • A Saumur (4 lieux d’écoute à préciser) du 21 au 25 novembre 2016

 

 

13 juillet 2016

App-Elles, l’application solidaire

Peut-elle la connaissez vous déjà… L’application App-Elles a été imaginée par Présentation de l'application App-Ellesune nantaise, Diariata N’Diaye, artiste engagée contre les violences faites aux femmes. Elle vient répondre à un « besoin d’information et  d’accompagnement permanent des victimes et des témoins de violences faites aux femmes ».

App-Elles propose trois fonctions principales :

  • « Alerte Agression » permet d’envoyer directement un message d’alerte à vos contacts. Trois numéros de proches peuvent être entrés dans l’application. En appuyant sur le bouton d’alerte, ils recevront ce SMS (le message peut être modifié) avec vos coordonnées GPS (si la géolocalisation est activée sur votre téléphone) et une photo prise automatiquement (si vous autorisez l’accès).
  • « Ecoute violences » vous met directement en relation téléphonique avec des professionnels d’associations nationales reconnues par l’Etat. En appuyant sur cette touche, vous serez mise en relation avec le 3919, numéro d’appel mis en place par le gouvernement pour lutter contre les violences faites aux femmes.
  • « Informations associations », si vous voulez en savoir plus sur la violence, ses conséquences. Cette fonction consiste en un annuaire des associations de défense et d’aide aux témoins et aux victimes qui sont à votre disposition.

L’application, développée par l’agence web Odiwi. Vous pouvez la télécharger sur Android et sur iPhone.

25 avril 2016

Guide juridique des femmes victimes de violences

guide juridique des femmes victimes de violences

Sorti en janvier 2016, ce guide juridique est présenté par deux avocates, My-Kim Yang Paya et Céline Marcovici, respectivement présidente et secrétaire générale de l’association Avocats femmes et violences. Cet ouvrage a vocation à répondre aux questions que se posent les personnes concernées et leur entourage. Comment engager des poursuites ? Peut-on obtenir l’incarcération de l’agresseur ? A-t-on le droit, suite à des coups, de quitter le domicile ? Comment protéger l’enfant d’un père violent à l’endroit de sa mère ? etc.

Le divorce par consentement mutuel date de 1975, la première campagne d’information sur les violences conjugales remonte à 1989 (plus de 200 000 femmes en sont victimes chaque année en France). Ce n’est qu’au XXIe siècle que la nécessité de légiférer pour endiguer les violences physiques, sexuelles ou psychologiques dont sont victimes les femmes dans leurs couples, au travail ou dans leur vie quotidienne a été prise en compte. Depuis, tout un train de réformes s’est ajouté, dont la plupart sont ignorées ou mal comprises. C’est donc à une nécessité impérieuse qu’obéit la rédaction de ce guide juridique, à la fois précis et grand public.

Les deux avocates qui signent ce livre montrent que les femmes qui sont la proie de violences disposent d’armes juridiques pour se défendre. En annexe, un lexique permet de comprendre la terminologie juridique parfois intimidante. Les coordonnées des principales institutions et associations d’aide aux femmes victimes de violence permettent par ailleurs de savoir à qui s’adresser.

Références

128 pages
9,90 €
ISBN : 978-2-36279-176-5
Code IF : 620513
Livre numérique : 6,99 €
ISBN : 978-2-36279-171-0
Code IF : 620515

 

Alma EDITEUR

10 février 2016

Un toit pour ELLES

« Un toit pour ELLES », un nouveau dispositif d’accompagnement, a été créé sur les communes de Beaupréau et Cholet (49). La SA HLM Gambetta locatif et le CHRS Bon Pasteur 49 se sont engagés dans un projet innovant à destination des familles monoparentales.

Destiné à des femmes seules vivant avec leurs enfants, « Un toit pour ELLES » a pour objectif de permettre à 7 ménages d’accéder à un logement autonome regroupé avec d’autres et de bénéficier à domicile d’un accompagnement global soutenu, adapté et personnalisé. Il propose ainsi un suivi individuel en lien avec les capacités à habiter des personnes (démarches administratives, gestion du budget, entretien du logement, etc.) mais aussi des temps collectifs (informations et prévention, animations du quotidien avec par exemple des repas partagés, repérages de l’environnement : modes de garde, centre de loisirs, etc.).

L’organisation en logements regroupés avec un accompagnement collectif a pour but de rompre l’isolement des personnes. De plus, le fait de travailler parfois en groupe crée un climat convivial, soutenant, propice à l’entraide et à un climat d’insertion sociale voire professionnelle.

« Un toit pour ELLES » s’est installé sur la commune de Beaupréau suite aux constats des travailleurs sociaux accompagnants des familles monoparentales, ne souhaitant pas quitter le territoire des Mauges.

De plus, ces ménages en difficultés sont repérés comme ayant leurs capacités à habiter mises en fragilité lorsqu’ils accèdent au statut de locataire, surtout lors de la première expérience de logement. Pour d’autres, l’entrée en logement autonome est retardée car l’évaluation de leurs capacités à habiter n’est pas optimale pour leur permettre d’accéder au logement autonome. Ces ménages sont donc maintenus dans les structures d’hébergement ou au sein de leur famille.

Novateur et répondant à des besoins repérés, « Un toit pour ELLES » est l’intermédiaire entre les structures d’hébergement (CHRS) et le logement autonome. Ce dispositif permet de limiter les mises en difficulté de certains ménages qui en sortant d’hébergement se retrouvent seuls et fragilisés dans leurs logements.

En savoir +

Contact : untoitpourelles49@orange.fr
02 41 71 68 45

9 décembre 2015

Anatomie et Palabres

« «  – C’est à qui de jouer  ?
– à moi
– Attends  … qu’est–ce qu’on a fait la dernière fois ?  »
Les dés sont lancés, il faut poursuivre la partie et le « je » doit continuer. Entre les cartes « Anatomie » et « Palabres » les questions se confinent autour de l’Une ou l’Autre. Les mots se libèrent et ces femmes évoquent leur peine. Le jeu devient leur moyen d’évasion. »

Anatomie et Palabres est une création théâtrale de la Grange aux Arts, association du photographe BenBen, qui a contribué à la réalisation de l’exposition EN PRISES.

Anatomie et Palabres met en scène deux comédiennes, Alice David et Eva Lebas, qui  évoluent à travers des textes réalistes, des portraits de femmes et des témoignages poignants et parfois perturbants. Une grande sincérité dans les dialogues et une belle complicité entre les deux personnages rendent cette pièce émouvante, délivrant un message contemporain.

Cette création est née d’une envie d’unir les parcours de vie des deux comédiennes :  La coupure, le recul, la distance avec le jeu dramatique pendant plusieurs années, ont permis à chacune de se former, d’avoir des expériences de vie, et d’être prête à se retrouver autour d’un projet : une immense envie de dire, un besoin de dénoncer, de faire de son intériorité une expression, une envie de laisser sortir l’émotion …

Deux représentations ont eu lieu à ce jour dans le Maine et Loire : l’une à Noyant la Plaine, l’autre à Cernusson. Elles ont donné lieu à de belles réactions du public et à des échanges constructifs, sur de possibles relations appaisées entre les femmes et les hommes, à conditions de prendre conscience de ce que vit l’autre.

Anatomie et Palabres est une création théâtrale unissant plusieurs artistes pour sa phase d’élaboration.
– écriture : Michel Humbert, Gersende, Alice David, Eva Lebas et des textes anonymes.
– comédiennes, metteuses en scène et scénographes : Alice David et Eva Lebas
– création sonore et photographies : BenBen

Contacts : asso.grangeauxarts@gmail.com // 06 17 16 16 39

article Anatomie et Palabres article Anatomie et Palabres 2

24 novembre 2015

25 novembre à Cholet

Ce mercredi 25 novembre, dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, retrouvez les membres du groupe de travail « lutte contre les violences intrafamiliales et conjugales » du Choletais pour une demie journée d’information sensibilisation aux Arcades Rougé (niveau Carré des Toiles).
Cet après midi sera l’occasion de découvrir le court métrage d’animation « Fait divers », réalisé par Marjolaine Pinel. Il décrit avec justesse et délicatesse le phénomène d’emprise, en quatre petites minutes qui donnent matière à réflechir.

Le groupe de travail proposera également aux passants une ouverture autour de la question « Pour vous, les violences faites aux femmes sont-elles des faits divers ? » N’hésitez pas à leur rendre visite, le 25 novembre vous donne l’occasion de trouver un début de réponse à vos questions.

12 novembre 2015

Revue de presse : EN PRISES à l’Hôpital

EN PRISES a à nouveau fait parler des violences au sein du couple à Cholet : exposée du 4 au 10 novembre au Centre Hospitalier, les témoignages de quatre femmes enregistrés par Cécile Liège et photographiés par BenBen ont fêté leur première année d’existence « à la maison ».

L’occasion pour les membres du groupe de travail « lutte contre les violences intrafamiliales et conjugales de la CAC » et pour le Centre Hospitalier, de rappeler le rôle très important que peut jouer le personnel soignant dans le parcours de personnes ayant vécu une situation de violence.

Retrouvez la revue de presse de cette semaine en cliquant sur les photos/liens ci dessous :

Revue de presse : article paru dans le Courrier de l'Ouest le 6/11/2015Revue de presse : EN PRISES à l'Hôpital article du Ouest france revue de presse : synergence

 

 

 

 

 

 

Et aussi sur la Télévision Locale du Choletais, à la 6ème minutes…

3 novembre 2015

L’Hôpital de Cholet accueille EN PRISES

Casque et photos / l'HôpitalDu 4 au 10 novembre, le Centre Hospitalier de Cholet accueille l’exposition EN PRISES. Elle sera ouverte à l’écoute :

  • de 10h à 17h30 en semaine
  • samedi 7 novembre de 10h à 12h
  • elle sera close samedi 7 novembre après midi et dimanche 8 novembre

Un stand d’information installé dans le hall de l’Hôpital permettra d’obtenir des renseignements sur les associations et structures du territoire qui accompagnement des personnes ayant été victimes de violences. Un membre du groupe de travail sera présent pour répondre à d’éventuelles questions.

 

 

28 octobre 2015

Granville a accueilli l’expo EN PRISES

EN PRISES à Granville

Les témoignages continuent leur route : du 8 au 28 octobre, le Collectif de Lutte contre les violences intrafamiliales de Granville a accueilli l’exposition EN PRISES à l’Animathèque du Centre Social l’Agora, situé au foyer des Herbiers.

L’occasion pour les visiteurs de découvrir les voix de quatres  femmes sorties du silence longtemps imposé par une relation d’emprise au sein de leur couple.

La presse local revient sur l’exposition : lien vers l’article

Après Granville, EN PRISES retourne ensuite dans le Choletais pour 10 jours d’exposition au Centre Hospitalier (du 4 novembre au 10 novembre). Ne manquez cette occasion d’écouter ou de réecouter les témoignages et de voir les photos dans leur format original.

26 octobre 2015

Des téléphones grave danger à Nantes

téléphones grave danger

En Loire-Atlantique, les partenaires institutionnels et associatifs locaux se sont rapprochés à travers une convention signée mercredi 14 octobre pour mettre en place différents dispositifs ayant pour objectif l’amélioration de la lutte contre les violences conjugales.

L’arrivée des téléphones grave danger (TGD)

Le Parquet de Nantes devrait ainsi prochainement mettre 5 téléphones à disposition de femmes en situation de très grand dangers. Ces appareils auront l’apparence de n’importe quel type de smartphone et pourront être déclanchés de manière discrète, en appuyant sur une touche pré-programmée pour alerter les forces de l’ordre. Grace à un système de captation des voix spécial, la victime n’aura pas nécessairement à le porter à son oreille pour être entendue et sera automatiquement géolocalisée. 3 autres téléphones seront mis à disposition dans le bassin Nazairien.

Un hébergement d’urgence pour le conjoint violent

La convention signée ce mercredi renforce aussi la mesure d’éviction de conjoint en vigueur dans le département depuis 2013. Afin que la victime n’ait pas à partir de chez elle, un dispositif d’hébergement d’urgence, ou plus durable, est proposé à son compagnon violent. Des stages de sensibilisation « pour réfléchir aux conséquences pénales, relationnelles, et familiales » de ces actes leur sont également proposés. Ils seront élargis au bassin nazairien dès le mois de décembre.

8 septembre 2015

Dates de l’exposition EN PRISES

L’exposition EN PRISES continue sa tournée ! Les dates ne manquent pas : la fin de l’année 2015 fait carton plein puisqu’à partir d’octobre, photos et sons devraient voyager jusqu’à la mi décembre… Les occasions de voir ou revoir EN PRISES « en vrai » seront nombreuses.

Les dates de l'exposition EN PRISES

Le photographe BenBen, la sonographe Cécile Liège et le groupe de travail « Lutte contre les violences intrafamiliales et conjugales » du Choletais se réjouissent des nombreux retours positifs sur le travail effectués autour des témoignages des quatres femmes rencontrées en 2014.

 

PROCHAINES DATES :

  • à Granville, du 8 au 28 octobre 2015
  • au Centre Hospitalier de Cholet, du 4 au 10 novembre 2015
  • à la Flêche, du 23 au 29 novembre 2015
  • à Cernusson, du 22 au 29 novembre 2015 (en version webdocumentaire)
  • à Limoges, fin février 2016 (dates à préciser)

ECOUTE COLLECTIVE :

  • au Cinéma des Herbiers, le 26 novembre 2015

 

3 septembre 2015

Un clip sur les violences conjugales

Jeune réalisatrice originaire du Maine-et-Loire, Marie Chauvin réalise son premier clip musical sur les violences conjugales pour le groupe Dolorès Twist Contest.

Le film s’intitule Duality et est illustré par la chanson The says some call that love (Il paraît qu’on appelle ça l’amour).

Ce projet a reçu le soutien de la Fédération Nationale Solidarité Femmes.

En savoir plus

1 septembre 2015

Revue de Presse : ASH Magazine

La Presse spécialisée s’intéresse au travail réalisé par Cécile Liège et BenBen, en partenariat avec le groupe de travail « Lutte contre les violences intrafamiliales et conjugales » de la Communauté d’Agglomération du Choletais, autour de la réalisation de l’exposition EN PRISES.

Dans son n°2922 du 28 août 2015, Actualités Sociales Hebdomadaires Magazine revient en effet sur la démarche et le webdocumentaire présenté sur ce site.

Bonne lecture !

EN PRISES dans la presse specialisée

 

24 juin 2015

Refugiado : le départ d’une femme

Refugiado est un film réalisé par Diego Lerman, avec Julieta Diaz, Sebastián Molinaro, Marta Lubos, Valentina Garcia Guerrero.Il a été projeté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, en 2014, et est sorti en mai 2015.

Synopsis de Refugiado

Après avoir été frappée une énième fois par Fabian, son compagnon, Laura s’enfuit avec son fils Matias. Enceinte, elle tente de trouver refuge auprès d’amis mais Fabian retrouve toujours leurs traces. Celui-ci appelle son fils et tente de le convaincre de revenir à la maison. Laura, qui a porté plainte, est bien décidée à échapper à cet enfer et erre dans la ville en quête d’un toit pour elle et son fils… D’un Refugiado…

Entretien avec Diego Lerman (extrait du dossier de presse)

La violence conjugale à travers le regard d’un enfant

En 2010, un fait divers m’a profondément bouleversé. Nous préparions la sortie de mon long-métrage L’Œil invisible et juste en bas des bureaux de production, un homme a tiré de sang froid sur son ex-femme, comme ça, sous les yeux de leurs enfants, qu’elle accompagnait à l’école. Par miracle, elle s’en est sortie.
L’homme, lui, a été arrêté et condamné à 21 ans de prison. Cette histoire m’a terriblement marqué et j’ai commencé à enquêter sur le sujet… La veille du drame, cette femme avait demandé de l’aide et les services refugiado_ph [320x200]sociaux l’avaient incitée à aller dans un refuge. Elle n’avait pas souhaité s’y rendre. J’avoue que j’ignorais l’existence de tels lieux. J’ai commencé à rencontrer des femmes, à écouter leurs témoignages et à visiter d’autres refuges. Et un film s’est construit.
La même année je devenais père et raconter cette histoire au travers du regard d’un enfant, un regard pur, encore préservé du monde des adultes, s’est imposé.
Pendant le tournage, un autre élément plus intime m’est apparu, ce sujet me renvoyait à ma propre histoire. J’ai été moi-même un « petit fugitif ». Une période de mon enfance dont je n’ai que de vagues souvenirs. Du jour au lendemain, avec mes parents, nous avons dû fuir la dictature militaire, en abandonnant tout. Nous nous sommes cachés dans plusieurs endroits dont El Tigre, le lieu où vont Laura et Matías dans le film. C’est troublant, mais pendant le tournage, je me suis souvenu que je partageais le même sentiment que le personnage de Matías : devoir fuir et se cacher sans vraiment saisir la réalité du danger.

L’Argentine et la violence conjugale

La violence conjugale est structurellement ancrée au sein de la  société  argentine,  elle  touche  toutes  les  classes  sociales. Très  timidement,  l’État  commence  à  s’investir  et  les  choses changent peu à peu. Pas uniquement pour récupérer les corps des  victimes  mais  également  pour  éveiller  les  consciences, faire de la prévention et  sanctionner. Mais face à l’ampleur du problème ces mesures semblent infimes.

L’écriture, les recherches, les témoignages

Les recherches, l’écriture et le développement de Refugiado se sont échelonnés sur trois ans.
J’ai rencontré des femmes menacées, harcelées, battues par leur mari. Les entretiens sur ce qu’elles avaient vécu étaient longs  et  détaillés.  C’est  à   partir  de  cette  matière  que  nous avons  construit,  écrit  puis  réécrit  le  scénario  de Refugiado avec  Maria Meira. Je suis allé dans plusieurs refuges à Buenos Aires et aux alentours. J’ai évidement étayé mes recherches en échangeant avec des spécialistes sur le sujet. J’avais envie, avant tout, de raconter un voyage, une fuite, mais le point de vue de cette histoire devait être capté à travers le regard d’un enfant.

1 juin 2015

Le groupe de parole sur les violences

un article sur le groupe de parole invitant à parler de sa violence, animé par les echo passeurs.Le 28 mai dernier, un article du Ouest France revenait sur le lancement à venir du groupe de parole sur les violences animé par les Echo Passeurs.

Le top départ est pour le 8 juin : c’est donc pour bientôt et il reste des places. N’hésitez pas à prendre contact à l’adresse echopasseurs@laposte.net, en laissant vos coordonnées téléphoniques.

Le groupe de parole sur les violences n’est pas un groupe thérapeuthique, mais il peut faire beaucoup de bien !

26 mai 2015

L’exposition EN PRISES à Angers

Exposition EN PRISES Casque et photos Les 10 et 11 juin prochain, l’exposition EN PRISES voyage à Angers à l’occasion de l’Assemblée Générale d’SOS Femmes.

Ne manquez pas une occasion de voir ou revoir, d’écouter ou de réécouter l’exposition EN PRISES dans sa forme originale : petits et grands formats photographiques, son des voix magnifié par un matériel audio de qualité.

Voir l’exposition « en vrai », c’est aussi avoir la possibilité d’échanger ensuite sur ce qui fait écho en soi, ce qui surprend, ce qui révolte, ce qui touche…

Les réservations de l’exposition EN PRISES affluent et se suivent à partir de la rentrée 2015/2016. Bientôt un calendrier de la tournée en ligne !

 

 

18 mai 2015

Groupe de parole sur les violences : il reste des places

 

groupe de parole echo passeurs logo

Les écho passeurs de l’association Itinérience propose la participation à un groupe de parole pour venir parler de son experience de la violence.

Psychologues cliniciens, ils sont de trois générations différentes.

  • Christian CHAMBERT est médiateur familial et systémicien.
  • Emmanuel GRATTON est sociologue et universitaire.
  • Claire VITET est psychodramatiste.

Si vous avez été un jour pris dans une interaction de violence et que vous souhaitez venir parler de ce qu’elle a provoqué en vous, n’hésitez pas à contacter les écho passeurs à l’adresse suivante : echopasseurs@laposte.net .

Le lieu du rendez-vous (à Cholet) vous sera précisé par e-mail par souci de confidentialité.

Il reste des places ! La séance initialement prévue le 10 mai est reportée au 6 juillet.

Le groupe de parole se réunira donc, à Cholet le 8 juin/ 6 juillet / 14 septembre/13 octobre/ 10 novembre/8 décembre de 18 h à 20h30.

27 avril 2015

Des temps d’accueil collectif

logo SOS Femmes

L’association SOS Femmes propose des temps d’accueil collectif thématiques :

Mardi 12 mai 2015 de 14h30 à 16h => « sentiments de solitude et d’isolement, conséquence des violences conjugales »

Jeudi 4 juin 2015 de 9h à 11h « Comment les violences conjugales s’installent dans le couple? »

Vendredi 31 juillet de 14h30 à 16h « Les différentes formes de violences conjugales et leurs conséquences »

Vous pouvez, lors de ces rencontres, parler, échanger, être conseillée sur votre situation autour des violences conjugales (groupe de 4 à 8 personnes).

Vous pouvez vous inscrire sur ces temps d’accueil collectif thématiques en contactant l’association SOS Femmes, 35 rue Saint-Exupéry – Angers – 02 41 87 97 22

16 mars 2015

égalité : du théâtre pour mieux comprendre

La question des relations femmes-hommes est un thème travaillé activement au collège Albert Vinçon à Saint Saint-Nazaire. Mme Toly, enseignante, a fait appel à Alice David, comédienne de La Grange aux Arts.

L‘égalité entre les femmes et les hommes, la lutte contre les violences faites aux femmes, sont des thèmes chers à l’association : on se souvient, dans le choletais, de l’investissement d’Alice David (et du photographe BenBen), lors des expositions participatives organisées en 2011 et 2012 à l’occasion du 25 novembre, journée de lutte contre les violences faites aux femmes.

Aujourd’hui, au collège Albert Vinçon à Saint Saint-Nazaire, Alice David aborde le sujet de l’égalité à travers des saynettes de théâtre. Une manière ludique d’explorer un thème qui touche petits et grands.

10 mars 2015

Violence : parler de son expérience

Une expérimentation dans le Choletais !

L’associatecho passeurs logoion Itinérience et ses Echo-Passeurs proposent à toute personne ayant été prise un jour dans une interaction de violence de venir parler de ce qu’elle a provoqué en elle.

Entendre et parler les effets de la violence sur notre présent et notre futur, individuel et collectif,… ça vous tente ?

« Pourquoi pas… Je ne suis pas sûr… Oui ça me tente… »

Le groupe se réunira, à Cholet, le deuxième lundi de chaque mois, de 18 h à 20h30, pendant 6 mois, soit les :

11 mai / 12 octobre / 8 juin / 9 novembre / 14 septembre / 14 décembre

Envoyez votre demande par mail à echopasseurs@laposte.net

Qui sont-ils ?

Les écho-passeurs co-animent des groupes pour favoriser la mise en mots des vécus individuels, s’appuyant sur les résonnances des expériences de chacun. Psychologues cliniciens, ils sont de trois générations différentes.

  • Christian CHAMBERT est aussi médiateur familial et systémicien.
  • Emmanuel GRATTON est aussi sociologue et universitaire.
  • Claire VITET est aussi psychodramatiste.

Cette action est organisée par les Echo-passeurs et l’association ITINERIENCE et subventionnée par la Communauté d’Agglomération du Choletais.

parler sa violence

4 mars 2015

8 mars à Angers : le sport au féminin

La Ville d’Angers et ses associations saisissent l’occasion de la journée internationale des femmes du 8 mars pour s’engager en faveur de l’égalité et promouvoir l’activité sportive féminine.

LE PROGRAMME DES ANIMATIONS

Mercredi 4 mars

Les femmes, aussi sur d’autres terrains « l’influence des femmes dans l’art ». Parcours/médiation de 45 minutes à 17H au Musée des Beaux-Arts à Angers

Table ronde « Femmes et Sports : un terrain vague… à conquérir » à 18H, salle de conférence du Musée des Beaux-Arts. À partir de témoignages de sportives angevines, et en présence de Catherine Louveau, sociologue et Professeure en STAPS. Animé par Sébastien Rochard, journaliste à Angers Mag.

Vendredi 6 mars 

Maison des Sciences de l’Université d’Angers à 18H : Conférence « Femmes dans un monde d’hommes » par Christine Bard, Professeure en histoire contemporaine, directrice de la SFR Confluences

Stade Jean Bouin à 20h Match de football ANGERS SCO-NIORT – 200 billets offerts aux femmes par le club du SCO (Retrait à la Direction des Sports et Loisirs – Rue des Ursules)

Samedi 7 mars

Découverte de la Marche nordique avec le club d’athlétisme CSJB  de  9H – 11H : Autour de l’Etang Saint Nicolas (Rendez-vous Place Farcy) . Inscription préalable par mail : csjb.angers@wanadoo.fr

–  Championnes de coeur avec la FFBB. De 10H à  15H – Salle Jean Bouin – Match de gala avec les meilleures joueuses des clubs de Ligue Féminine de Basketball, dont l’UFAB d’Angers et des joueuses internationales. Information et réservation : www.basketlfb.com

Dimanche 8 mars

Le sport au féminin avec des tournois et ateliers (Rugby, Futsal et Handball), séances de Fitness et Zumba, Découverte Aquagym, Aquabike et Aqua jogging. Une marche exploratoire sur la mixité dans les espaces publics est organisée tout le mois de mars dans le quartier des Hauts de Saint Aubin.

Renseignement à la mairie d’Angers (service des sports) et dans les mairies de quartier

11 février 2015

Violences conjugales : une nouvelle brochure

Pour completer notre article du 20 janvier 2015 sur la nouvelle campagne de lutte contre les violences faites aux femmes, voici un dépliant d’information rappelant ce que sont les violences conjugales, le caractère illégal, les droits des personnes qui en sont victimes, ainsi que les mesures existantes pour assurer leur protection.

brochure violences conjugalesLa borchure présente également les avancées en matière de lutte contre les violences conjugales inscrites dans la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Retrouvez plus d’informations concernant la campagne nationale sur le site http://www.stop-violences-femmes.gouv.fr

 

4 février 2015

Le certificat médical des sages-femmes

Le saviez vous ? Les sages-femmes peuvent jouer un rôle essentiel dans l’accompagnement de situations de violences.

La sage-femme intervient en effet au quotidien auprès des femmes, et est nécessairement amenée à rencontrer des victimes de violences conjugales (notamment sexuelles).

Dans la majorité des situations ces violences sont gardées sous silence. Afin d’aider les sages-femmes à les repérer, le Conseil national de l’Ordre des sages-femmes et la Miprof (Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains) ont proposé un certificat médical de constatation.

Le n°40 de la revue du Conseil de l’Ordre des Sages-Femmes indiquait en effet fin 2014 la possibilité qu’ont les sages-femmes de produire un certificat médical descriptif, permettant « une meilleure écoute de la détresse des femmes et un meilleur repérage des signes évocateurs de violences afin d’accompagner les femmes victimes vers une prise en charge adaptée. »

Plus d’informations sur le site www.ordre-sages-femmes.fr

certificat médical descriptif sages femmes

 

20 janvier 2015

Nouvelle campagne contre les violences conjugales

Face aux violences, libérons la parole…

Telle est l’invitation de la nouvelle Campagne nationale de lutte contre les violences conjugales. Comme le montre la vidéo ci-dessous, celle-ci a pour but d’amener les victimes à rencontrer les professionnels.

La nouvelle campagne rappelle qu’en France, une femme sur dix déclare avoir subi des violences conjugales. Ce chiffre ne prend pas en compte le nombre de personnes qui vivent des violences, mais qui n’ont jusqu’à présent pas fait part de leur situation. La mobilisation de chacune et chacun est donc essentielle : victimes ou témoins, appelez le 3919.

L’appel est anonyme et gratuit 7 jours sur 7, de 9h à 22h du lundi au vendredi et de 9h à 18h les samedi, dimanche et jours fériés.

Dans le même temps, la Fédération Nationale Solidarité Femmes a présenté sa nouvelle campagne de sensibilisation, insistant en particulier sur le fait que les violences conjugales font aussi des victimes chez les enfants.

12 décembre 2014

Systématiser le dépôt de plainte par les victimes

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a déclaré souhaiter que les femmes victimes de violences conjugales puissent plus facilement porter plainte.

C’est l’objectif d’une convention avec la police sur le traitement des mains courantes en matière de violences faites aux femmes présentée le 25 novembre 2014 dans le commissariat du 11ème arrondissement de Paris.

Cette convention doit permettre, même en l’absence de plainte, d’organiser le suivi systématique et immédiat de chacune des femmes prises en charge par les intervenants sociaux et associations. Selon le ministre, «22 protocoles comme celui qui doit être paraphé ont d’ores et déjà été signés, notamment en Seine-Saint-Denis ou en Ardèche, et 18 le seront avant la fin de l’année, dans les Ardennes, le Calvados ou encore à la Réunion».

Pour rappel, chaque année, plus de 216 000 femmes de 18 à 59 ans sont victimes de violences physiques ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire. 86 000 femmes indiquent avoir été victimes de viol ou de tentative de viol, et seules 10% d’entre elles déposent plainte.

Le gouvernement a fait de la prévention et de la lutte contre les violences faites aux femmes une priorité. Le 4ème plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes (2014-2016) présenté en novembre 2013 a fixé trois priorités :
– organiser l’action publique autour d’un principe : aucune violence déclarée ne doit rester sans réponse ;
– protéger les victimes : assurer leur mise à l’abri et un accompagnement spécifique ;
– sensibiliser la société : les violences faites aux femmes ne doivent plus être ni une fatalité ni un tabou.

9 décembre 2014

Un référentiel pour sortir de la violence conjugale en Loire-Atlantique

logo solidarite femme 44Le 4 décembre 2014, l’association SOlidarité FemmeS Loire-Atlantique a inauguré un référentiel  « Pour   sortir   de   la   violence   conjugale ».

Celui-ci permet de mieux comprendre le mécanisme des violences, de trouver des réponses aux questions diverses qui se posent et surtout d’accéder aux coordonnées des lieux susceptibles de les aider sur chaque territoire.

Télécharger le référentiel au format pdf

L’association SOlidarité FemmeS Loire-Atlantique a pour objet  :

– De venir en aide aux femmes victimes de violences conjugales et familiales, et à leurs enfants le cas échéant. SOlidarité FemmeS Loire-Atlantique met tout en œuvre pour que ces femmes sortent du cycle de la violence, de la peur et de la culpabilité. SOlidarité FemmeS Loire-Atlantique veut traiter ce problème social dans sa double dimension individuelle et collective.

– De prévenir les violences conjugales et familiales et de sensibiliser à cette problématique. D’une manière générale, elle agit pour la dignité des femmes.

– De faire reconnaître les violences faites aux femmes comme un phénomène de société, par tous les moyens militants possibles, dans l’esprit du féminisme tel que nous le définissons c’est à dire la défense des droits des femmes.

Pour en savoir plus www.solidaritefemmes-la.fr

2 décembre 2014

02 41 35 66 66 : un numéro unique dédié à toutes les formes de violences que peuvent subir les femmes

Un numéro unique pour conseiller les professionnels de la santé, travailleurs sociaux et associations du Maine-et-Loire, de la Sarthe et de la Mayenne.

Le service de médecine légale du CHU d’Angers vient de lancer officiellement un numéro de téléphone unique 02 41 35 66 66 destiné à aider les professionnels de santé, travailleurs sociaux et associations à détecter les personnes accueillies victimes de violences. Le numéro est dédié à toutes les formes de violences que peuvent subir les femmes.

02 41 35 66 66 – du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h.

Pour plus d’informations Téléchargez la plaquette « 10 points à connaître »

(le 3919 reste le numéro de téléphone gratuit destiné aux victimes de violences conjugales et aux témoins).

20 novembre 2014

Elles brisent la loi du silence

L’article paru dans le courrier de l’Ouest le dimanche 16 novembre 2014 – Lire l’article en PDF

13 novembre 2014

Revue de presse sur l’exposition EN PRISES

Découvrez la revue de presse sur l’exposition EN PRISES dans Ouest-France, Synergence et Cholet Mag.

Ouest-France-13-novembre-2014Synergence-du-12-au-23-novembreCholet-Mag-novembre-2014

28 octobre 2014

Semaine nationale de la Médiation Familiale – « Et si on en parlait… »

Les deux associations de médiation familiale du Maine et Loire ouvriront leurs portes à l’occasion de la semaine nationale de la médiation familiale le 17 et 20 novembre 2014. Un après-midi Théâtre-Forum viendra clôturer l’événement le 20 novembre.
Dans le département, deux services proposent aux familles des médiations familiales, il s’agit de MEDIATIONS 49 et d’UDAF MEDIATION. Agréés et soutenues par un comité de financeurs piloté par la CAF de Maine et Loire comprenant la MSA, le Conseil Général, le ministère de la Justice, les villes d’Angers, Cholet, Saumur, les deux structures permettent à des personnes en conflit de renouer le dialogue et de trouver ensemble, des solutions satisfaisantes pour chacun.

Pour cette semaine de la médiation familiale, Médiations 49 et UDAF Médiation ont choisi avec l’aide de leurs partenaires de mettre en lumière ce mode amiable de gestion des conflits familiaux, conséquences d’une séparation, ou plus largement d’une rupture de communication au sein de la famille.

Portes ouvertes de 10h à 13h

Les médiateurs familiaux vous accueilleront dans leur service, pour répondre à toutes vos interrogations. Ils vous feront découvrir les divers champs d’application de la médiation et les moyens de la mettre en place à travers des témoignages et  des exemples.

Venez nous rencontrer dans nos services le :

le mardi 18 novembre 2014 :

– à Cholet, 10 avenue de l’Europe
– à Segré 1 rue de César,  à l’agence MSA

le jeudi 20 novembre 2014 :

– à Angers, 4 avenue Patton
– à Angers,1 rue Bardoul
– Théâtre forum à 14h – « L’enfant dans le conflit parental »

le jeudi 20 novembre de 14h à 16h30

– à la cité, Bd du Doyenné à Angers

Animé par l’APMF, avec la participation de médiateurs familiaux, magistrats et avocats.
ENTREE LIBRE     Manifestations financées par la MSA et la CAF de Maine et Loire

CONTACTS :

MEDIATIONS 49 : Nadège MINIER – 02 41 68 26 83
UDAF MEDIATION : Christine DUCHEMIN – 02 23 48 25 56

Plus d’infos sur www.mediations49.fr

23 octobre 2014

Colloque régional « Violences conjugales : enfants en danger, parentalité mise à mal »

Un colloque régional « Violences conjugales : enfants en danger, parentalité mise à mal » aura lieu à Angers le 18 novembre 2014. Il est organisé par l’Union Régionale Solidarité -Femmes ( l’union régionale des SOS-Femmes).

Télécharger le programme et le bulletin d’inscription en PDF

1 octobre 2014

LE PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES ENVERS LES FEMMES EN MAINE ET LOIRE

En Maine-et-Loire, depuis plus d’une dizaine d’années, collectivités territoriales, services de l’Etat, organismes et associations, sont mobilisés pour améliorer les réponses départementales, locales, dans ce domaine.

Un Protocole départemental de prévention et de lutte contre les violences envers les femmes a été signé en 2013 : son objectif général est de continuer à construire un réseau d’acteurs dans le département, pour rechercher une plus grande efficacité dans les réponses apportées pour lutter contre les violences envers les femmes, dans les domaines de la prévention, de la répression ou de la réparation.

Le Protocole doit permettre aux 42 institutions et associations engagées sur cette question :

  • d’avoir des références partagées sur ce problème de société,
  • de porter à la connaissance de tous la contribution de chacune des institutions et associations dans ce domaine,
  • de renforcer la cohérence des actions sur l’ensemble du département,
  • d’inscrire dans la durée l’engagement de chaque institution et association sur ce sujet.

Lien vers le site des services de l’Etat

Téléchargez le Protocole de prévention et de lutte contre les violences envers les femmes dans le Maine-et-Loire 2013-2014